Présentation

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 01:00
Nous vous souhaitons la bienvenue au sein de notre site.
Tout au long de ce blog, nous allons vous présenter notre TPE (travaux personnels encadrés)
Nous avons choisis comme sujet : La crème solaire qui entre dans le thème l'homme et la nature.


Indispensable que l'on soit en train de bronzer sur la plage en été ou encore en train de dévaller les pistes de ski en hiver, la crème solaire est un élément incontournable de nos vacances.
Cependant, peu de personnes l'utilise.

Problèmatique
:
Pourquoi tout le monde ne met-il pas de la crème solaire ?


Par 1S1 - Publié dans : BIENVENUE
Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 01:02
 

 


I. Les risques liés au soleil : une composition adaptée de la crème solaire ?


A. Les risques liés au soleil


1) Qu'est ce que les U.V ?

a) Les U.V-A

b) Les U.V-B

2) A court terme

3) A long terme


B. L'élaboration d'une crème solaire


1) De Schuelleur à nos jours

2) Crème solaire enfant, crème solaire adulte même combat ?

  1.  
    1.   

II. Les différents indices


A. Généralités


B. Choisir l'indice de sa protection solaire


1) Détermination du phototype

2) Anticipez les conditions d'expositions

3) Choisir son facteur de protection solaire (FPS)


C. Expérience




III. Une protection naturelle contre le soleil sur notre organisme


1) Les vêtements, une protection contre le soleil

2) Les aliments : des antioxydants protecteurs

3) Les differents photoypes


Conclusion


Lexique



Bibliographie

 

A propos de nous



Par 1S1 - Publié dans : Sommaire
Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 01:03
La crème solaire est une invention du début du XX siècle, plus précisément en 1935, crée par Eugène Scueller, un chimiste français, qui après avoir subi plusieurs insolations dus au soleil décide de créer cette crème devenue si populaire et quasi indispensable en période estivale. Peut être ce chimiste ne vous dit-il rien mais l’entreprise qu’il a fondée vous parle sûrement, effectivement cette entreprise est : L’Oréal, célèbre fabriquant de produits cosmétiques notamment de crème solaire.

Nous avons voulu tester la popularité de cette dernière, pour ce faire nous avons convié des personnes à répondre à une simple question : Pouvez vous me citer trois moyens de se protéger du soleil ? Les réponses sont fidèles à nos espérances (voir fiches ci-joint montrant les détails de notre sondage link ). Effectivement dans toutes les réponses la crème solaire a été citée mais les réponses à cette question rentrent en contradiction avec les réponses obtenues à la question : « Utilisez vous régulièrement de la crème solaire en période estival ? » A cette question plus de 75% des personnes qui ont cité la crème solaire comme moyen de protection possible contre le soleil ont répondu non  link, ce qui nous amène a notre problématique :

Pourquoi tout le monde ne met-il pas de la crème solaire ?

Pour répondre à cette problématique, nous allons tout d’abord traiter des risques liés au soleil et de la composition de la crème solaire, puis nous nous attarderons sur les différents indices et enfin, nous vous présenterons les autres moyens de se protéger.

Par 1S1 - Publié dans : Introduction
Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 01:04
 

A. Les risques liés au soleil




                          1) Qu'est ce que les U.V ?



Les rayons Gamma (à gauche), constitués de photons comme les rayons X ou encore la lumière vsible, cependant il sont beaucoup plus energétique.

Les rayons X (2ème à gauche), ondes electromagnétiques qui sont utlisés dans les surveillances d'aéroports  par exemple.  

Les Ultraviolets (au centre), rayons invisibles qui emettent du soleil

La lumière visible (2ème à droite), comme sont nom l'indique c'est le seul rayon que l'on peut observer à l'oeil nu.

Les infrarouges (à droite), rayons electromagnétiques, responsable de la chaleur.


La surexposition au soleil entraîne des dommages irréversibles sur notre corps. Il n'y a qu'un moyen pour y remédier : se protéger. Se protéger des rayons du soleil oui mais plus précisément des U.V qui représentent environ 10% de l'énergie solaire émis sur notre planète. Ces rayons invisibles peuvent provenir de source naturelle (soleil) ou de source artificielle (les lampes U.V que nous avons utilisés lors de notre expérience). Tout d'abord il faut savoir qu'il y a différent type d'U.V, classés en fonction de leur longueur d'onde, qui émettent du soleil :

- Les U.V-A

- Les U.V-B

- Les U.V-C

Seulement, les U.V-C sont complètement filtrés par la couche d'ozone de l'atmosphère donc ils ne nous atteignent pas et la protection solaire s'applique uniquement pour les U.V-A et les U.V-B.



a) Les U.V-A


Ce sont les ultraviolets les plus longues avec une longueur d'onde de 400-315 nm. Ils représentent 95% du rayonnement des U.V sur la Terre et représente également 95% des émissions des bancs solaires*. Ils pénètrent dans les couches profondes de la peau. Ils sont responsable du bronzage immédiat de la peau et ils favorisent le vieillissement de la peau et l'apparition des rides. Ils perturbent l'équilibre de synthèse d'une protéine (dégradation du collagène). Dans les cellules de notre peau, ils sont à l'origine de la production de radicaux libres*.( Voir : Schéma des actions des U.V sur une coupe de peau)

Ils favorisent le développement de cancer cutané qui affecte l'ADN de la cellule.


b) Les U.V-B


Ils sont plus court que les U.V-A et ont une longueur d'onde de 315-280 nm. Ils ne pénètrent pas au delà des couches superficielles de la peau. Une partie des U.V-B est absorbée par la couche de l'épiderme(mélanine) et une partie des U.V-B est filtrée par l'atmosphère. Ils sont responsable du bronzage et des brûlures à retardement . Comme les U.V-A ils favorisent le vieillissement de la peau et l'apparition de cancer cutané. Malgré ces faits, ils sont bénéfiques pour la synthèse de la vitamine D ou pour certains type de pathologie de la peau.


                    2) A court terme

 


Les risques liés au soleil sur notre corps agissent en fonction du temps d'exposition. En effet, à court terme (c'est à dire pendant les 24 heures qui suivent l'exposition au soleil) les rayons du soleil sont responsable de l’érythème appelé plus couramment coups de soleil bien courant en période estivale ou au ski et qui n'excède rarement plus d'une semaine. Ces brûlures interviennent après une surexposition aux U.V sans crème solaire adaptée à l'individu. On peut ajouter que les allergies solaires rentrent dans les dommages à court terme puisqu'ils apparaissent pendant la durée de l'exposition au soleil et disparaissent spontanément pendant quelques heures à l'ombre.

On peut aussi distinguer l'ophtalmie plus fréquente à la montagne qu'à la plage, elle se caractérise par une douleur intense et vient seulement quelques heures après s'être exposer au soleil longuement sans protection solaire. Apellé aussi “coup de soleil de l'oeil” elle peut rendre le souffrant aveugle pendant une période temporaire.

Mais toutes ces irritations anodines engendrent des complications.


  1.  
    1.  3)  A long terme
      1.  

         

En effet, si on expose sa peau régulièrement à des sources d'U.V naturelles ou artificielles les risques de cancer de la peau sont davantage augmentés. Il y a deux types de cancer de la peau :

- Le cancer cutané non mélanocytaire (carnicome) : le plus fréquent avec environ 90 % des cas, la tumeur se forme au niveau de l'hypoderme* et elle est traité par une intervention chirurgicale. On observe bien que les zones de notre corps les plus exposées au rayons U.V comme les oreilles ou encore les avants-bras sont victimes de l'apparition du carnicome.






- Le cancer cutané mélanocytaire (mélanome) : C'est le moins fréquent avec environ 5% des cas et peut entraîner la mort s'il n'est pas soigné au début de l'apparition des premières taches anormales sur la peau. On observe que les individus atteint de mélanome sont souvent des personnes qui ont eu des coups de soleil pendant leur enfance et qui ont abusés de l'exposition au soleil sans crèmes solaires. De plus, les cancers de la peau sont souvent sur un individu à la peau claires mais ce qui n'empêche pas qu'une personne mâte de peau soit atteint du cancer de la peau contrairement à nos idées préconçues. Les traitements sont classiques comme pour tous les cancers. Au début de la maladie une simple intervention chirurgicale guérira le patient mais à un stade avancée ce sont de lourds traitements qui attendent le patient comme la chimiothérapie et qui laissera sans doute des séquelles.

L'ensoleillement fréquent peut aussi causer la perte de la vue : La cataracte. L'oeil devient opaque et le souffrant ne peut plus voir ce qui le mène à être non voyant.



Pour essayer de remédier à tous ces problèmes, un chimiste alsacien inventa en 1935 : l'ambre solaire.


 

B. L'élaboration d'une crème solaire


  1.  
    1.  
      1.  

        1) De Schuelleur à nos jours

    2.  

Eugène Schueller,inventeur de l'Oréal en 1909, pris du bon temps sur les plages de la côte d'azur et il s'aperçut qu'il avait des rougeurs assez marquées. Ceci n'est pas choquant car il appartient au phototype 1 (ce qui sont les moins protégés naturellement du soleil). Cet homme roux, inspiré par les vacanciers qui utilisaient des huiles essentielles, décida d'inventer avec l'aide de ses chimistes l'ambre solaire.
En effet, la base de la crème solaire réside dans les huiles essentielles. Ces huiles sont des filtres U.V qui ont pour but de bloquer les U.V-A et les U.V-B.

On distingue deux types de filtres :

Les filtres chimiques
:
Constitués de composés chimiques,comme le dyoxyde de titane ou l'oxyde de zinc, ils absorbent la lumière ultraviolette en pénétrant dans l'épiderme et créer une couche filtrante qui neutralise les U.V-A et très peu les U.V-B.

 

Les filtres minéraux : Composés de substances opaques,tels que parsol 5000 ou encore de mexoryl XS, ils créent à la surface de notre peau une barrière contre les U.V car ils les reflètent.

Pour que les filtres ultraviolets soient efficace, les filtres choisis par le fabricant doivent être photostable*.

Aussi, les crèmes solaires sont généralement composées d'un des deux filtres ce qui n'empêche pas de les associer.

 

Mais les crèmes solaires renforcent notre protection contre les U.V mais elles ne protègent pas totalement. C'est pour cela que les fabricants de crème solaire ne peuvent plus écrire sur leurs produits la mention “écran total” et doivent avertir leurs consomateurs qu'elle ne protège pas à 100%.


Depuis sa création la crème solaire n'a cessé d'evoluer. En effet, on peut aussi retouver les filtres ultraviolets dans une emulsion* ce qui permet une plus grande épaisseur du produit et un produit non gras. De nos jours, les huiles solaires sont d'une qualité nettement plus faible comparé au crème ou encore lait solaire.


La protection faite, il
faut dorénavant ajouter un aspect cosmétique à ce produit et aussi équilibrer ces élements  en incorporant des agents hydratants, des vitamines, des conservateurs, ou encore des parfums de synthèse pour attirer les futurs consommateurs. Aussi, on retrouve des anti-radicaux libres pour essayer de contrer les effets des U.V-A dans le derme et l'hypoderme de notre peau.


Maintenant, il faut mettre le produit sur le marché et essayer d'attirer le consommateur vers le produit solaire. La crème solaire ne manque pas d'atout et les stratégies marketings ne manque pas pour faire vendre le produit. Mais avec toutes les différences entre toutes les crèmes solaires en vente, elles nous poussent à réfléchir davantage sur la bonne crème solaire à utiliser à commencer par celle pour enfant et celle pour adulte.



2) Crèmes solaires enfants, crèmes solaires adultes même combat ?


Il est vrai que l'on fait des différenciations entre les crèmes solaires enfants et adultes alors qu'elles ont un même but : combattre les U.V. On distingue cette différentiation au niveau de la composition. En effet, on priviligie des crèmes solaires à filtres minéraux pour les enfants même s'ils sont inesthétique car leurs substances opaques laissent souvent des traces blanches pendant l'application. La peau d'un enfant est plus fragile que celle d'un adulte car les mélanocytes sont peu pigmentés donc moins efficace et le derme est immature jusqu'à l'âge de quatre ans puisque les fibres de collagènes et d'elastine sont en pleins développement.On peut aussi ajouter que les enfants de moins de 3 ans ne sont pas autorisés à une exposition au soleil. De façon général, il est préférable d'utliser des crèmes solaires à filtres minéraux car les crèmes solaires à filtres chimiques peuvent causer des allergies ( les filtres chimiques entrent dans le derme et l'hypoderme) même s'ils on reconnaît qu'elles possèdent des qualités cos tiques son but de nous protéger du soleil est incomplet. Alors que les crèmes solaires à filtres minéraux ne pénètrent pas la peau car les molécules qui le constituent sont trop grosses et donc elles évitent les allergies.

Aussi, on peut distinguer des différences, toujours au niveau de la composition, qu'il est préférable de prendre pour un enfant une crème solaire waterproof ou waterésistant car un enfant au cours d'une après midi à la plage est plus à même de par sa vivacité, sa bonne humeur, à faire des allées et venues entre la plage et la mer en une courte durée.



De plus, le prix d'une crème solaire à écran physique et d'une crème solaire à filtre chimiques ne varient pas même si le prix d'une crème solaire moyenne est assez élevée ce qui est un facteur de décourgement à prendre soin de sa peau auprès du futur consommateur.

 

Précédemment, nous avons vu que les différentes crèmes solaires protègent et retardent les effets néfastes des rayons du soleil que nous encourons bien que son efficacité ne soit pas total. Sa composition reste dans la lignée de toute les crèmes hydratantes que l'on utilise tous les jours. Ce sont les filtres U.V qui rendent la fonction protectrice de cette substance. Mais on peut aussi retrouver cette spécificité dans les laits solaires, ou encore les sprays plus facile à appliquer. Selon le type de peau et la tranche d'âge, les personnes préfèrent acheter ces différents produits alors qu'ils contiennent les mêmes composants chimiques.


De plus, pour choisir sa crème solaire il faut aussi prendre en compte notre type de peau ainsi que le temps d'exposition que nous allons rester au soleil si nous allons nous baigner ou seulement rester sur la plage. C'est pour cela que nous devons nous fier à l'indice de protection.      

  1.  

     

Par 1S1 - Publié dans : I Les risques liés au soleil : une composition ad
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 01:19

A. Généralités


Il existe sur chaque crème solaire un nombre mis en valeur, correspondant à l'indice de protection et qui permet de connaître son efficacité face au soleil. La différence entre les différents indices dans la composition réside dans le taux de filtres chimiques et minéraux. Plus l'indice est élevé, plus la part des filtres, dans la composition finale, sera élevée.

L'indice de protection(IP) d'une crème solaire permet de déterminer son efficacité. L'IP juge le pouvoir protecteur contre les coups de soleils, elle juge donc la protection contre les U.V-B. L'IP est parfois appelé FPS(facteur de protection solaire). Il possède la même signification dans tout les pays.


Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la protection n'est pas proportionnelle à la valeur de l'indice puisque:

Un IP 2 arrête 50% des UVB

Un IP 15 arrête 93% des UVB (il laisse passer 1/15 soit 7% des U.V-B)

Un IP 20 arrête 95% des UVB

Un IP 30 arrête 97% des UVB

Un IP 50 arrête 98% des UVB

Par ailleurs, on voit grâce à ces exemples qu' au-delà de l'indice 30, la protection contre le soleil à des indices différents est assez similaire alors qu'en dessous de cet indice, la différence de protection entre les divers indices est très grande. Le risque avec les indices très élevés, est de se sentir extrêmement protégé et donc, d’augmenter le temps d'exposition au soleil.


Cet indice de protection est déterminé selon des test standardisés, ce sont les mêmes utilisés par tout les fabricants. Au cours de ces tests, une dose de crème solaire de 2 mg par cm² est appliquée sur une partie du dos de volontaires, chacun est ensuite soumis à différentes doses d'UV. Le lendemain, les réactions de la peau avec et sans protection sont comparées. Pour déterminer l'indice de protection, on calcule la Dose Erythémale Minimale (DEM), correspondant à la plus faible quantité d'ultraviolet provoquant une rougeur sur la peau. L'IP est le rapport entre la DEM sur une zone de peau avec crème solaire et la DEM sur une zone non protégée.

L'indice de protection correspond également au rapport entre le temps nécessaire pour obtenir un coup de soleil avec et sans crème. Cela veut dire que si une personne met 20 minutes pour attraper un coup de soleil, sans protection, munie d'une crème d'indice 30, il lui faudra 600 minutes, donc 10 heures, pour attraper ce même coup de soleil.


Selon l'OMS (organisation mondiale de la santé), il faut, pour une protection optimal* se munir d'une crème d'indice 15 minimum alors que la plupart des dermatologues recommandent au minimum l'indice 30.


En revanche, l' IP ne fournit aucune information sur la protection contre les UVA. Il existe parfois, pour certaines crèmes, des indications sur l'indice de protection contre les UVA. Cependant, ce chiffre ne signifie pas grand chose, étant donné que les méthodes d'évaluations utilisées par les différentes enseignes ne sont pas les mêmes et n'évaluent donc pas exactement la même chose. En effet, mesurer l'impact des U.V-A sur la peau est très difficile car, contrairement aux U.V-B, ils ne provoquent pas de coups de soleil. Il est donc impossible de comparer la protection contre les UVA des différentes marques proposées sur le marché.


Voici des crèmes solaires issues de la même marque, mais possédant des indices différents.

 


Donc, nous pouvons en conclure que plus l'IP est élevé, meilleur est la protection contre les UVB.

Cependant il existe plusieurs indices et la plupart des gens se disent qu'il faut toujous utiliser la protection la plus élevé, cependant ce n'est pas vrai, il existe différents facteurs déterminant l'indice à utiliser.

 


B. Choisir l'indice de sa protection solaire


Il existe trois grandes étapes afin de choisir la crème solaire adéquate et répondant à nos besoins.

 

                     1) Détermination du phototype


L'étape 1 est de déterminé notre phototype, c'est à dire notre type de peau, on peut classer ces phototypes selon six types que nous définirons en détail ultérieurement:

– Phototype 1

– Phototype 2

– Phototype 3

– Phototype 4

– Phototype 5

– Phototype 6



                      
2) Anticipez les conditions d'expositions

 

On peut classer ces conditions d'expositions en 3 groupes:
      - Exposition extrême: glaciers, tropiques...
      - Exposition importante: plages, activités extérieures longues...
      - Exposition modérée au grand air


L'exposition est donc déterminée en fonction du lieu d'expostion car lors de l'exposition, la peau reçoit non seulement les rayons diffusés par le soleil mais aussi ceux réfléchis par le sol. Plus forte est la réverbération, plus l'indice de protection à choisir sera élevé.
Pourcentages de réverbération* des surfaces:

– Herbe: 10%

– Eau: 20%

– Sable: 15%

– Neige: 85%

 

D'autres facteurs permettent de déterminer l' intensité de l'exposition :

– Les heures: l'exposition est la plus importante entre 12h et 16h, on appelle ça la période de zénith.

– La latitude: l'exposition est la plus importante au petite latitude.

– Les saisons: l'exposition est bien entendue plus importante au cours de l'été qu'au cours de l'hiver (sauf à la montagne, à cause de la réverbération par la neige).

– L' altitude: plus l'altitude est élevée, plus l'exposition est forte.

 

 

En complément, on peut également se servir de bulletins météo, qui diffusent de plus en plus souvent pendant l'été, une mesure appelée "index UV": plus cet index est élevé(sur une échelle de 1 à 9), plus il est nécessaire de se protéger. Voici un exemple de bulletin météo:















                   3) Choisir son facteur de protection solaire (FPS)


Après avoir déterminé le phototype et les conditions d'expositions, on peut à présent déterminer le facteur de protection solaire (ou IP indiqué sur chaque produit), à chosir. Pour cela, il est conseillé de suivre les informations données par le tableau ci-dessous.

 





C. Expérience


Nous allons maintenant vous présenter notre expérience, qui au départ avait pour but d’analyser l'efficacité des différents indices, malheureusement n’étant pas en période estivale nous ne sommes pas parvenus à trouver de crèmes solaires d’indices inférieurs à 30. Nous avons donc comparé les indices 30 et 50, les différents modes de sortie de la crème (spray et tube) et tenté de prouver l'action protectrice de la crème. Pour présenter notre expérience, nous allons le faire sous la forme d'un compte rendu de TP.

 


 



Chacun de nous a eu un rôle précis au cours de cette expérience: Najma (photo de gauche) s'occupait des manipulations, Souheil (au centre) prennait les photos alors que Frédéric ( à droite) se chargeait de noter les observations et de commencer le compte rendu.



Nous utilisons, pour la plupart, de la crème solaire afin de se protéger du soleil. Les différentes études démontrent que dans la plupart des cas, les français privilégient l'indice le plus élevé afin de s'assurer une protection maximale. Pourtant, y a t-il une réelle différence entre les divers indices? Les différents mode de sorties de la crème ont-ils une influence sur l'efficacité du produit? La crème solaire protège t-elle vraiment?



Hypothèses:


        - la crème solaire nous protège des effets néfastes du soleil.
        - le spray et le tube ont une action similaire.
        - l’indice 50 possède une action plus efficace que l’indice 30 : il y aura beaucoup plus de colonies de levures dans les boites de pétris contenant de la crème d’indice 50.
        - Les levures non recouvertes de crème solaires n’ont quasiment aucunes colonies de levures, alors que pour les levures recouvertes de crème solaires, des colonies se développent en grande quantité.



Principe:


Pour observer les transformations, nous attendons une semaine.

Si des colonies de levures se sont crées dans les boites de pétris alors la crème a effectivement un effet protecteur favorisant les vie cellulaire.

Si les résultats sont similaires pour deux crèmes de même indice, mais ne sortant pas de la même façon (spray/tube), le mode de sortie de la crème n'a pas d'influence sur son action.

Si il y a plus de colonies de levures crées dans les boites de pétri contenants de la crème d'indice 50 que dans les boites contenants de l'indice 30, alors la crème d'indice 50 a un effet plus protecteur.


 

Protocole:


Pour cette expérience, les matériaux utilisés sont six boites de pétris, cinq crèmes solaires différentes, une lampe UV, une enceinte isolante, des levures, de l'eau de javel, un rateau et une pipette (stérile). Tous ces matériaux sont visibles grâces aux photos (ci-dessous) que nous avons prises au cours de l'expérience

On a d'abord réalisé deux boites, contenants seulement des levures (boite 1 et 2) . Puis, nous avons réalisé les quatre autres boites de la même façon: en mettant des levures, à l'aide de la pipette, et en étalant ensuite de la crème solaire (dont on a préalablement désinfecté avec l'eau de javel le trou par lequel la crème sort) différente pour chaque boite, à l'aide du rateau. Voici la liste des crèmes utilisés:
        - Ambre solaire de Garnier, en spray, IP 50 (boite 3)
        - Auchan, en tube, IP 30 (boite 4)
        - Bioderma, en spray, IP 30 (boite 5)
        - Nivea enfant, en tube, IP 50


Mis à part la première boite (témoin) , chaque boite a ensuite été soumis aux rayons de la lampe UV pendant une durée de 30 secondes.

 





















Résultats:


        - Boite 1: levures avec une quantité inférieur qu'au départ
        - Boite 2 : levures en très basse quantité, quasi-inexistante à certains endroit
        - Boite 3,4,5,6: développement de colonies de colonies de levures en même quantité dans toutes les boites


Nous avons pris en photo l'ensemble des boites de pétri à la fin de l'expérience, malheureusement, les résultats sont difficiles à voir, cependant nous vous avons précisément décris ces résultats.

 





Interprétation :


La crème a bien une action protectrice, étant donné que la boite 2 (sans crème et soumis aux rayon UV) a perdu beaucoup de levures alors que les levures recouvertes de crèmes solaires se sont multipliés. Les quantités de levures sont les mêmes pour les indices 30 et 50 car le temps d’exposition est trop court pour apercevoir une différence notable.


Conclusion:


Nous pouvons donc à présent répondre aux problèmes posés. La crème solaire a effectivement une action protectrice, cependant, il n'y a pas de différences d'efficacités entre une crème sortant par spray et une par tube. L'expérience ne nous a cependant pas permis de voir une différence entre l'indice 30 et l'indice 50. Nous pensons que cela est dû à un temps d'exposition trop court, mais déterminer le temps exact qui permettrait à l'indice 30 de ne plus de protéger et à l'indice 50 d'avoir une protection toujours aussi efficace est très difficile et hors de nos moyens (matériel).



Nous avons donc vu au cours de cette partie que les indices différents appportaient une protection plus ou moins longue et nous avons pu prouver l'action protectrice de la crème. Cependant, la crème n'est pas la seule chose permettant de nous protéger du soleil.


Par 1S1 - Publié dans : II Les différents indices
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 01:22

  Bien qu’elle soit la plus populaire et la plus efficace la crème solaire n’est pas notre seul recourt face aux effets néfastes du soleil. Plusieurs moyens naturels existent.

   
    
 A.    Le textile et les accessoires


  Les vêtements peuvent nous offrir une protection contre le soleil, un vêtement qui vous offrira une protection optimum est :  

   -  Un vêtement sec car s’il est humide il arrêtera moins d’UV.

   - Un vêtement tissé ou tricoté serré et fait de fibres synthétiques telles que le polyester.

   - Un vêtement de couleur sombre et ample qui couvrira le plus de parcelle de votre peau. 

Un vêtement possédant toutes ces qualités aura comme effet d’amoindrir les risques de maladies que nous encourons lors d’une longue exposition au soleil, des marques de vêtements telle que Omni-Shade de Columbia s’est spécialiseé dans la confection de vêtements protégeant contre le soleil. Le port de lunettes solaires afin de protéger nos yeux dont les tissus oculaires sont sensibles au soleil et de chapeaux sont également recommandés.


      B.  L’alimentation, un moyen de protection


  Les aliments eux aussi peuvent aider notre organiste à lutter contre les rayons du soleil, les vitamines A, C, et E ainsi que le beta-carotène et le sélénium qui sont des antioxydants nous offrent une protection complémentaire, on les retrouve dans divers aliments :

    - Les vitamines C sont présentes dans les légumes et les fruits tels que les fraises et les poivrons.

    - Les vitamines A sont présentes dans le foie et le beurre.

    - Les vitamines E sont présentes dans les huiles végétales et les fruits secs tels que les noisettes.

     - On retrouve le beta-carotène dans les fruits tels que les mangues et les melons.

      - Le sélénium se trouve dans des produits tirés de la mer tels que les crustacés, les fruits de mer et les poissons.

Il existe également des gélules qui ont pour but de préparer notre peau à une exposition prolongée au soleil et qui facilite le bronzage de notre peau ; ce sont les gélules solaires. Ces gélules sont constituées de caroténoïdes qui possèdent des propriétés antioxydantes, elles ont pour effet de piéger de nombreux radicaux libres et donc de nous protèger.



Les antioxydants sont un bouclier contre les dégâts des radicaux libres, notre peau résiste mieux au rayonnement solaire grâce à ces derniers. Intégrer ces aliments à notre alimentation avant un départ vers une destination ensoleillée aide notre organisme à se protéger.

 

     C.    Une autoprotection pour chaque individu


  Chaque individu a un phototype particulier qui lui confère un temps d’autoprotection durant lequel l’individu possède une protection naturel face au soleil, il existe 6 phototypes différents et donc 6 durée d’autoprotection différentes.

Le phototype auxquelles on appartient est défini par rapport à nos caractéristiques physiques : couleurs d’yeux, de cheveux, teinture de la peau, traits particulier et sur notre capacité à bronzer et à être victime de coup de soleil.


Le phototype 1 offre une autoprotection de 5 à 10 minutes, les caractéristiques des personnes appartenant à ce phototype sont :

·          peau très claire

·         taches de rousseur

·         yeux clairs

·         cheveux blond roux

·         bronzage: jamais ou très léger

·         coups de soleil: toujours, sévères





Le phototype 2 offre une autoprotection de 10 à 20 minutes, les caractéristiques des personnes appartenant à ce phototype sont :

  • peau claire
  • taches de rousseur: souvent
  • yeux clairs
  • cheveux clairs ou châtains
  • bronzage: à peine ou très lentement
  • coups de soleil: généralement, sévères




Le phototype 3 offre une autoprotection de 20 à 30 minutes, les personnes appartenant à ce phototype ont comme caractéristiques :

  • peau légèrement mate
  • yeux bruns, parfois clairs
  • cheveux bruns
  • bronzage: bon, dans la mesure où la peau est exposée
    progressivement
  • coups de soleil: parfois, moyens



Le phototype 4 offre une autoprotection de 30 à 45 minutes, cela fait une longue période pendant laquelle on peut s’exposer au soleil sans risquer quoi que ce soit, les caractéristiques des personnes appartenant à ce phototype sont :

  • peau très mate, brune
  • yeux bruns
  • cheveux bruns foncés ou noirs
  • bronzage: rapide et en profondeur
  • coups de soleil: rares




Le phototype 5 offre une autoprotection de 45 à 60 minutes, les personnes appartenant à ce phototype ont comme caractéristiques :

  • peau brun foncé
  • yeux foncés
  • cheveux noirs
  • bronzage: toujours, profond
  • coups de soleil: très rares



Enfin, le phototype 6 offre une autoprotection de 60 à 90 minutes, plus d’une heure ! Les personnes appartenant à ce phototype ont comme caractéristiques :

  • peau noire
  • yeux noirs
  • cheveux noirs
  • coups de soleil: presque jamais


Le phototype des personnes correspond souvent avec leurs pays d’origine, si le pays a un climat chaud et très ensoleillé comme en Afrique du sud on aura à faire à des personnes appartenant au phototype 6.

Par 1S1 - Publié dans : III Une protection naturelle contre le soleil su
Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 01:29
 

Nous pouvons à présent grâce à toutes nos recherches répondre à la problématique « Pourquoi tout le monde ne met-il pas de crème solaire ? ». Il existe plusieurs raisons, certaines personnes ne sont pas conscients des risques qu’ils encourent (rougeur, vieillissement de la peau, cancer de la peau…), d’autres se croient auto-protégés par leur phototype (phototype 1 : autoprotection de 5 à 10 minutes ; phototype 2 : autoprotection de 10 à 20 minutes…). D’autres ne prennent pas la peine de s’en appliquer par manque de temps ou flemmardise. Alors que d’autres ne peuvent pas se permettre de dépenser autant d’argent pour des produits cosmétique étant donné que les produits solaires sont chers et non remboursés par la sécurité social et surtout non réutilisable l'année suivante. Enfin certains utilisent d’autres moyens de protection (gélules solaires, aliments, vêtements, parasol…). Cependant, pour les personnes se méfiant du soleil ou voulant conserver un teint halé tout au long de l’année une solution existe : Les crèmes autobronzantes. Ces crèmes sont utilisées pour créer un hâle éphémères, similaire à celui obtenu par bronzage.


Par 1S1 - Publié dans : Conclusion
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 01:30
 

Absorption : Phénomène par lequel une partie de l'énergie des rayonnements électromagnétiques est dissipée dans un milieu matériel.



Antioxydan
t : Substance capable de neutraliser ou de réduire les dommages causés par les radicaux libres dans l'organisme. Il y en a dans beaucoup d'aliments que l'on mange quotidiennement comme les oranges.



Bancs solaires : Ce sont ce qui permettent un bronzage artificiel dans les solariums tels que les lampes U.V.

 


Cancer : ensemble des tumeurs malignes qui se développent vite et ayant tendance à se généraliser. Tous les organes sont succeptibles de subir une cancérisation.



Emulsion : Mélange de deux substances homogène non miscibles comme l'eau et l'huile.

Ex : crème : huiles essentielles + Eau



Hypoderme : Couche la plus profonde et la plus épaisse de la peau



Optimal : On parle d'optimal lorsques les conditions sont les meilleurs, les plus favorables.



Photon : Particule élémentaire de l'intéraction électromagnétique. Quand deux particules chargés électriquement intéragissent, cette intéraction se traduit par un échange de photons.


Photostable :
filtre ne pouvant pas se dégrader en présence de lumière


Radicaux libres : Molécules instables (il y a un électron seul) créer par le corps en présence de U.V-A par exemple. Ils existent des anti-radicaux comme les antioxidant que nous pouvons trouver dans les fruits.



Réflexion
:
Contrairement à l'absorbtion, la réflexion est le fait que la lumière soit renvoyé par l'interface, vers le coté par lequel sont arrivé les rayons.

 


Réverbération : phénomène physique par lequel une surface renvoit une partie des rayons lumineux qui l'atteignent. On peut considérer que plus une surface est claire (au sens du spectre des couleurs), plus son indice de réverbération est fort.

Par 1S1 - Publié dans : Lexique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 01:31
  • Pour les sites internet ou sources internet :

Wikipédia, l'encyclopédie libre (consulté le 16 octobre 2008) [en ligne]

URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Antioxydant#Les_antioxydants_dans_l.27alimentation


Wikipédia, l'encyclopédie libre (consulté le 25septembre 2008) [en ligne]

URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ultraviolet


Wikipédia, l'encyclopédie libre (consulté le 16 octobre 2008) [en ligne]

URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Filtre_ultraviolet


Tête à modeler, le site des parents pour occuper intelligement les enfants (consulter le 6 février) [en ligne]

URL : http://www.teteamodeler.com/sante/soleil/vichy/protection5.html


Doctissimo, (consulté le 23 octobre 2008) [en ligne]

URL : http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/cancer_peau.htm


Livre.inventeur, Livre en format numérique (consulté le 9 octobre) [en ligne]

URL : http://livre.inventeur.info/search-inventeur.php?mots=Eugene+Schueller


Parlons cosmétique, mieux connaïtre les produits de bien-être et de beauté (consulté le 18 février 2009) [en ligne]

URL : http://www.parlonscosmetiques.com/dossiers/protection_solaire


Pharm échange, Information et partage des professionnels du médicament (consulté le 8 janvier 2009) [en ligne]

URL : http://www.pharmechange.com/sections.php?op=viewarticle&artid=155

 

TPE, les U.V et la crème solaire (consulté le 23octobre 2008)
URL : http://tpeuv.canalblog.com/

 

Google, moteur de recherche (consulté pendant toutes les séances de tpe)
URL : http://www.google.fr

Google, recherche d'image (consulté le 6 et 27 février 2009)
URL : http://www.images.google.fr



Par 1S1 - Publié dans : Bibliographie
Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 5 06 /03 /Mars 01:42

Nous sommes 3 élèves appartenant à la première scientifique 1 du lycée Jacques Feyder située en banlieue parisienne, nous nous appellons Nadjma, Souheil et Frédéric et nous sommes heureux de vous  avoir présenteé notre tpe. Nous avons aimé travailler sur ce tpe en groupe, ça a en quelque sorte renforcé notre amitié. Nous espérons que cela vous a plu et que vous avez appris des choses grâce à nous.

Par 1S1 - Publié dans : A propos de nous
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus